Avec 900 000 employés et 100 milliards d’euros de chiffres d’affaires, le secteur de l’hôtellerie restauration est l’un des premiers employeurs de France.

Les emplois du secteur hôtelier figurent parmi les 5 métiers les plus recherchés, pourtant 7% des offres de cuisinier n’ont pas été pourvues et 22% l’ont été avec difficulté; également 19% des offres « d’employés et agents de maîtrise de l’hôtellerie et de la restauration » n’auraient pas trouvé preneur (observatoire « tendance-emploi-compétence » du Medef, fin 2012).

Les difficultés à recruter sont souvent remontées par la profession. Déficit d’image, pénurie de candidats, inadéquation des compétences, horaires contraignantes, turn-over important, …

Des besoins en recrutement très importants

Le secteur HR a des besoins de recrutement importants et récurrents de salariés d’exécution. La stratégie des employeurs s’organise grâce à la constitution de viviers au sein du système de formation, par l’utilisation de canaux informels, grâce aux candidatures spontanées et aux réseaux, bouche à oreille. Malgré des pratiques peu formalisées et une fonction RH souvent sous dimensionnée, l’externalisation est envisagée à la marge et reléguée à des opérations saisonnières, des extras ou des plages horaires atypiques